REVUE DE PRESSE #13 : LES QUESTIONS À LA « MODES DE TRAVAIL »

Home / Blog / REVUE DE PRESSE #13 : LES QUESTIONS À LA « MODES DE TRAVAIL »
REVUE DE PRESSE #13 : LES QUESTIONS À LA « MODES DE TRAVAIL »

[REVUE PRESSE] Observons chaque semaine les dernières tendances en matière de services à l’occupant et à l’immeuble, les actualités qui dessinent les bureaux de demain et ces start’up qui innovent !

 

  • LES STARTUPS SONT-ELLES TOUJOURS DANS LES STARTING BLOCKS ?

 

L’humain au centre des attentions
Globalement les startups ont compris l’importance du bien-être des salariés.

 

88% reconnaissent l’impact positif des actions menées par leurs dirigeants.

 

Une flexibilité à développer
Pourtant agiles, les startups peinent à répondre aux besoins strictement professionnels de leurs salariés :

 

47% regrettent l’impossibilité de s’isoler.

 

“Loin de se limiter au re-design de l’espace, le bien-être au travail est une vraie stratégie d’expérience collaborateur“

 

En savoir plus : https://www.maddyness.com/2019/11/28/etude-qvt-startup/

 

  • RETOUR VERS LE FUTUR…DU TRAVAIL ?

 

Le groupe Colliers International a mené une grande étude avec le cabinet Futuribles : « 2030, l’Odyssée de l’espace de travail ». Elle dresse cinq scénarios possibles, catastrophes ou pas, sur l’évolution de nos modes de travail.

 

Scénario 1 : rien ne bouge
Les organisations gardent des modèles hiérarchiques traditionnels, les bureaux sont d’abord conçus dans une logique de réduction des coûts et l’espace alloué au salarié ne cesse de s’amenuiser, via une plus grande flexibilité des espaces de travail.

 

Scénario 2 : on bascule vers la transition énergétique
On a pris conscience de l’urgence climatique. Dans l’entreprise une nouvelle démocratie se développe : la QVT est à la fois un enjeu sociétal et un facteur de performance.

 

Scénario 3 : la fuite de la capitale vers les régions
La défiance envers les entreprises est grande. Les salariés sont désengagés, ils privilégient leur qualité de vie et leur famille et sont désormais plus nombreux à mener plusieurs activités professionnelles. Les entreprises s’adaptent pour devenir plus participatives, elles concèdent plus d’autonomie et de responsabilité. 

 

Scénario 4 : castes digitales et fractures territoriales
L’IA a détruit 20% des emplois du tertiaire et les entreprises cherchent la rentabilité financière maximale. Une caste de salariés « premium » (CDI) à forte valeur ajoutée se développe en parallèle d’une large population d’actifs, précarisés et délaissés par les entreprises dans des espaces de travail bas de gamme.

 

Scénario 5 : dépendance technologique, indépendance professionnelle
Le numérique est devenu indispensable. Les citoyens acceptent cette GAFA dépendance et leur mainmise sur des millions de données professionnelles et privées. Précarisation de l’emploi, manque de reconnaissance…la défiance ne cesse de grimper.

 

En savoir plus : https://www.lci.fr/emploi/a-quoi-ressemblera-notre-vie-au-travail-en-2030-voici-cinq-scenarios-catastrophes-ou-pas-possibles-2138378.html

 

  • NWoW, PAS SI « WOW » QUE PRÉVU ?

 

Les pratiques managériales sont friandes de modes comme le NWOW, acronyme du New Way of Working qui se concrétise par un nouvel environnement de travail fondé sur une dynamique triangulaire : innovations technologiques, refondation des espaces, nouvelle attitude comportementale des collaborateurs. Mais le tableau n’est pas tout rose.

 

Une vision plutôt sombre
L’injonction constante à l’adoption de postures autonomes et responsabilisantes se heurte au contrôle organisationnel et hiérarchique, peu propice à la prise de risque débridée et à l’innovation.

 

« Nous entrons dans des sociétés de ‘contrôle’ qui ne sont plus exactement disciplinaires (…), qui fonctionnent non plus par enfermement, mais par contrôle continu et communication instantanée »

 

Une vision plus équilibrée
Si l’on se place du côté des employeurs, les bénéfices attendus concernent la réduction des coûts immobiliers (en diminuant l’espace dédié à chaque occupant), l’accroissement de la productivité (par l’usage généralisé du numérique) et l’incitation à l’innovation (en développant les pratiques collaboratives). Côté des collaborateurs, les promesses se concentrent sur la notion de bien-être au travail.

 

Une vision plus offensive
La version la plus prometteuse des NWoW, que l’on peut rattacher aux pratiques d’une véritable culture d’entreprise, concerne les espaces dits corporate-coworking et surtout les laboratoires d’innovation ouverte (notamment les Fab Labs). Ces derniers se caractérisent par des open-spaces conviviaux aux ressources technologiques, des plateformes d’innovation collaborative et des incubateurs portés par les salariés.

 

En savoir plus : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/le-new-way-of-working-en-ses-perspectives-contrastees-834093.html

 

————–

Connaissez-vous notre Wellness Lab ?

En veille permanente pour détecter des opportunités dans la conception de services innovants, inédits et surtout attendus, découvrez toutes nos initiatives par ici.

N’hésitez pas à suivre @LeWellnessLab sur Twitter pour être au plus près des tendances que nous explorons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *